L’automne c’est la période où les journées raccourcissent et paradoxalement nous semblent les plus longues de l’année. En plus de la dépression saisonnière, le portefeuille diminue avec les achats croissants de mouchoirs. Mais pourquoi sommes-nous toujours aussi malades à l’automne ? Pourquoi le rhume attend septembre pour venir nous rendre visite ? C’est dans cette chronique que vous y trouverez la réponse. 

Le rhume est un virus. Comme n’importe quel autre virus de ce type, il est transmis par aérosol (toux/éternuements) ou bien par la salive. Il s’attaque généralement aux voies respiratoires supérieures provoquant laryngites/pharyngites/toux, affectant aussi les yeux, ce qui se traduit par des conjonctivites et tous les écoulements qui s’en suivent! Il y a heureusement des principes de bases que nous pouvons appliquer pour ne pas avoir à subir ce « rhuubee ».

Tel que mentionné plus haut, nous contractons souvent le rhume l’automne et l’hiver, non pas parce qu’on a pris froid (mythe !), mais bien parce que notre système immunitaire prend ses vacances durant cette période. En effet, lors du changement de saison, le système immunitaire devient beaucoup plus faible. Pourquoi donc ? Parce que pour bien fonctionner, celui-ci a besoin d’un apport suffisant de beaucoup de nutriments, vitamines et minéraux et que cet apport décroît à l’automne.

Vitamine D3

Nous retrouvons principalement la vitamine D3 parmi ces déserteurs. La vitamine D3, aussi connue sous le nom de cholécalciférol, est produite en grande partie au niveau de la peau par une réaction biochimique entre les rayons UVB du soleil et une molécule dérivant du cholestérol. Une fois synthétisée, elle intervient dans de multiples réactions biochimiques dans le corps et du même coup, contribue au maintien d’un système immunitaire alerte.

En résumé : moins d’exposition au soleil et moins de synthèse de vitamine D par le corps fragilise le  système immunitaire. D’ailleurs, certaines études tendent à démontrer qu’une prise quotidienne 1000 UI (unités internationales) de vitamine D3 pourrait être bénéfique dès la fin de l’été et ce, jusqu’au printemps pour pallier à cette lacune. Parlez-en avec votre pharmacien(ne).

Vitamine C

Une autre vitamine que nous pouvons prendre pour «booster » notre système immunitaire est la vitamine C. Celle-ci se retrouve dans beaucoup de fruits et légumes comme par exemple, dans les agrumes. De plus, contrairement à la vitamine D qui peut être nocive si consommée en très grande quantité, la vitamine C est non-toxique, donc nous pouvons manger des oranges en masse! Des suppléments sont aussi offerts en pharmacie, parlez-en avec votre pharmacien. Une dose quotidienne de 1000 mg de vitamine C serait non seulement bénéfique pour la santé pour son effet antioxydant, mais aiderait également le système immunitaire à être prêt à affronter l’hiver! Sur ce, bon combat!

Pour plus d’informations sur votre santé, abonnez-vous à notre infolettre!

 

Dr Mathieu Lapointe-Piché, chiropraticien DC
Votre chiropraticien de famille

Consultez notre équipe de professionnels
Call Now Button